Réussir son projet d'éco-rénovation

Quelques préalables utiles pour concevoir et réaliser une rénovation de qualité

Un bon diagnostic

Faire des travaux dans un bâtiment existant ne s’improvise pas. Pour ne pas générer ou aggraver de problèmes dans le fonctionnement et la structure du bâtiment, l’adage du bon médecin est de mise : primum non nocere = d’abord, ne pas faire de mal !

Avant de rénover, il est donc essentiel de commencer par réaliser un diagnostic global du bâti existant : implantation, charpente, couverture, murs, isolation, humidité, renouvellement d’air, chauffage…

De cette première analyse découleront les bons choix pour une rénovation saine et durable du bâtiment.

Bâti ancien et humidité

Dans le bâti existant, et particulièrement dans le bâti ancien construit avant 1944, les problèmes d’humidité sont fréquents. L’humidité de l’air ambiant crée de l’inconfort thermique, et constitue un terreau favorable au développement de moisissures et champignons nocifs pour la santé.
La manière dont ces bâtiments ont été rénovés est souvent en cause : les enduits ciment, l’isolation intérieure, le calfeutrement des orifices d’aération… ont pu nuire à la propriété qu’avaient les murs anciens à gérer la vapeur d’eau et la migration de l’humidité.
En rénovant, il faudra veiller à restaurer les propriétés initiales des parois anciennes et à ne pas créer de points de rosée (condensation dans l’épaisseur du mur). Les infiltrations et les remontées capillaires seront bien évidemment traitées en priorité.

Rénovation complète et performante

Les bâtiments existants représentent près de la moitié de la consommation énergétique de la France, devant les transports, l’industrie ou l’agriculture… Les rénover est le premier enjeu de la transition écologique en France, car on ne pourra pas attendre qu’ils soient tous remplacés par des bâtiments neufs.

Une bonne rénovation thermique doit permettre, en moyenne, de diviser par quatre la consommation de chauffage. Pour cela, la rénovation globale, complète et performante, est la méthode la plus efficace : l’idée est de rénover d’un seul coup, en traitant tous les postes simultanément : isolation (et réfection, le cas échéant) de la toiture, isolation des murs, remplacement des menuiseries extérieures, étanchéité à l’air, isolation du plancher bas ou du soubassement, système de chauffage, production d’eau chaude sanitaire et ventilation.

Plus d’informations sur la rénovation complète et performante : https://renovation-performante.fr/

Aides financières

De nombreux dispositifs existent pour vous aider à financer vos travaux de rénovation. Les travaux doivent être réalisés par des professionnels qualifiés, et répondre aux exigences de performance thermique imposées par l’Etat.
Selon vos niveaux de revenus vous êtes éligible au crédit d’impôt, à la prime Renov ou aux aides de l’ANAH. Vous pouvez également bénéficier d’un Eco Prêt à Taux Zéro, d’une aide exceptionnelle de Action Logement ou encore de Certificats d’Economies d’Energie.
Renseignez-vous auprès de l’espace FAIRE le plus proche de chez vous. Pour les trégorois, rendez-vous au Point Info Habitat de Lannion Trégor Communauté.

Matériaux biosourcés

Un logement bien isolé peut réduire fortement sa consommation d’énergie, c’est une bonne chose pour la planète et pour le porte-monnaie. Mais au-delà de la consommation de chauffage, un autre enjeu réside dans le choix des matériaux employés pour la construction, la rénovation ou l’isolation du bâtiment.
Les matériaux synthétiques, produits industriellement à base de pétrole ou de matériaux non renouvelables, demandent une quantité importante d’énergie grise pour être fabriqués : ciment, acier, laine de roche, laine de verre, dérivés du pétrole (polystyrène, polyuréthane, etc.)…
A côté, de nombreux matériaux dits « biosourcés », se développent et occupent une part de marché croissante dans le bâtiment. La construction en bois, l’isolation à base de matériaux végétaux (bois, paille, chanvre…) ou recyclés (papier journal, vêtements…), présentent ainsi un bilan environnemental global bien meilleur, et parfois même une empreinte carbone négative. Mais ils ont aussi des caractéristiques techniques et des propriétés thermiques et hygroscopiques très intéressantes pour un bâtiment sain et confortable.

Etanchéité à l'air

Même en rénovation, l’étanchéité à l’air est un objectif atteignable, et un objectif à atteindre. L’idée est de faire la chasse aux entrées d’air parasites dans l’enveloppe du bâtiment, qui sont la source d’inconfort, qui dégradent la performance de l'isolant et peuvent provoquer des points de condensation.
En contrepartie, un bon système de ventilation permet d'assurer le renouvellement d'air nécessaire pour garantir la bonne qualité de l'air intérieur.

Vous avez un projet en tête ? Vous souhaiteriez faire des travaux dans votre maison, ou dans un logement que vous projetez d'acheter ?

N'hésitez pas à me contacter pour en échanger.

Pour de premiers conseils objectifs et gratuits, vous pouvez également contacter le point conseil FAIRE le plus proche de chez vous (service public).

IMG_20191017_132307.jpg